logo saintamandleseaux

BENJAMIN SCHOOS - CHINA MAN vs CHINAGIRL

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

Benjamin Schoos - China Man vs ChinaGirl

 

Benjamin Schoos (Miam Monster Miam, The Loved Drones parmi mille autres projets) n'est peut être pas socialiste et ne porte pas de nœud papillon mais pourtant il pourrait, si Albert Félix Humbert Théodore Christian Eugène Marie de Belgique (actuel Roi des Belges) lui en laissait l'opportunité, diriger cet incroyable pays qu'est la Belgique. Avec lui, la meilleure pop symphonique vibrerait sans cesse sur les ondes nationales. La crise, le chômage ce serait de l'histoire ancienne car on embaucherait de nombreux lutteurs, catcheuses : les seuls à même de résoudre les pires maux de notre société. La Diaspora chinoise ferait son apparition à l'Assemblée sous les yeux médusés de Bart De Wever. Et enfin chaque citoyen belge se rendrait compte qu'avec cet album intitulé « China Man vs China Girl » Benjamin Schoos gagne soit par KO soit aux points.

On retrouve sur ce long format des envolées que Scott Walker n'aurait pas renié. (le titre Marquise) Schoos Man envoie aux cordes des influences piochées chez Serge Gainsbourg, Bertrand Burgalat, Jean Claude Vannier ou encore Marc Moulin. (pour ce dernier ne cherchez pas trop pourquoi je le cite : on est en Belgique tout de même et ce monsieur est comment dire un roi incontestable bien que contesté)

Mister Schoos n'a peur de rien. Sur « Je ne vois que vous » Laetitia Sadier (du groupe Stereolab) roucoule des mots comme roudoudou sur une mélodie pop imparable.

Les oreilles grandes ouvertes, « Le Combat » débarque dans nos chaumières avec son groove vicieux et cette mélodie chantée qui pour mon plus grand plaisir semble totalement arrêter le temps.

Je ne peux pas finir cette chronique sans mentionner la présence des autres convives à ces bacchanales pop du 21ème siècle. Tout d'abord Marie France et Chrissie Hynde qui sur le titre « Un Garçon qui pleure » se donnent la réplique. Marie France avait déjà traîné avec notre symphoman à l'occasion de quelques productions sorties sur le label Freaksville Records. ( Phantom feat Marie France, un album rock-garage entièrement écrit par Jacques Duvall et composé par notre catcheur-musicien) En 2011, Marie France enregistre également avec les Fantômes « Kiss », un album rock écrit par Jacques Duvall, composé par les Fantômes et sorti sur Freaksville Record.

Chrissie Hynde, la divine meneuse des Pretenders, balance quelques phrases en français et nous rappelle ainsi dans la langue de Molière qu'elle ne supporte vraiment pas les gens pourvus de canaux lacrymaux envahissants. ( écouter à nouveau sa superbe reprise des Kinks « Stop Your Sobbing » qu'on retrouve sur le 1er album des Pretenders paru en 1979)

Enfin, ce savoureux périple musical s'achève en compagnie de Mark Gardener du groupe Ride avec le titre « Worlds Away ». Encore et encore de superbes arrangement de cordes à se mettre dans les esgourdes grâce à cette chanson qui m'a fait penser à Echo & The Bunnymen et aux Pale Foutains.

Albert Félix Humbert Théodore Christian Eugène Marie de Belgique aimes-tu les Freaks car moi Oui !

 

SLC

 

http://www.miammonstermiam.com/

http://www.freaksvillerec.com/